Islam – International / Xinjiang : Les Imams Ouïghours humiliés publiquement en Chine

ouïghours

Nouvelle étape dans la persécution de la minorité Ouïghoures par le gouvernement Chinois. Le World Bulletin a en effet rapporté, début février, des faits d’humiliation publics concernant des imams dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest de la Chine, à majorité Musulmane.

Les autorités ont forcé les religieux à danser dans les rues en chantant des slogans favorables au régime, mais allant à l’encontre des préceptes islamiques : « La paix du pays apporte la paix de l’âme ! » chantaient ainsi les imams, en brandissant des banderoles frappées d’inscriptions telles que : « Notre revenu vient du Parti Communiste Chinois, pas d’Allâh ! » 

Persécutée depuis des décennies, la minorité Musulmane Ouïghoure subit un véritable acharnement de la part du gouvernement Chinois depuis l’après-11 septembre. En effet, ce dernier n’hésite plus à procéder à des arrestations arbitraires, des fermetures de mosquées et diverses privations de libertés, sous-couvert de lutte contre le terrorisme.

En 2009, de violentes émeutes ont éclaté à Urumqi, suivies de violences intra-communautaires entre Ouïghours et Hans, entraînant la mort de près de 200 personnes, selon les autorités Chinoises.

Alors que la communauté internationale s’était montrée solidaire du Tibet en pareille situation, le sort des Musulmans du Xinjiang, souffre-douleurs favoris du régime Chinois, ne semble pas émouvoir les gouvernements Occidentaux outre-mesure.