Islam / France : Des élus exigent une association Musulmane « sans barbus. »

France symboles

Les faits se déroulent au quartier du Point-du-Jour à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes). Pour avoir transformé, sans l’accord des autorités, des garages en lieux de prières, les Musulmans en ont été expulsés, et sont contraints de prier dehors depuis août 2014.

Si l’association Musulmane a bien tenté de se mettre en règle, en proposant au bailleur « Côte d’Azur Habitat » de payer un loyer, ce dernier a refusé de répondre favorablement à cette demande. Alors qu’ils pensaient avoir une oreille plus attentive auprès des élus locaux, les Musulmans de Saint-Laurent-du-Var, après avoir crée une nouvelle association ont reçu une réponse bien surprenante de la part de la municipalité, comme l’explique l’un des instigateurs de la démarche :

« Avec l’ancienne association, les négociations étaient dans l’impasse. Nous avons vu le premier adjoint de Joseph Segura, Patrick Villardry, ils nous ont conseillés, explique Hacène Belloula, nouveau président de l’association culturelle et cultuelle des Laurentins. Ils voulaient une association « sans barbus » et pour les musulmans laurentins. »

Depuis le début de l’année 2015, la situation entre les Musulmans de Saint-Laurent-du-Var et la municipalité sont au point mort.