RD Congo – Humanitaire : L’explosion du nombre des réfugiés fuyant les pays frontaliers

Réfugiés Burundais en RDC
Des réfugiés burundais s’apprêtant à rejoindre la RDC.

Les différents conflits en Centrafrique, au Burundi et au Sud Soudan ont entraîné un afflux massif de réfugiés en République Démocratique du Congo, et la tendance n’est pas à l’amélioration.

Fuyant le conflit armé qui a secoué Bangui en 2014 entre la séléka et les anti-balaka, des milliers de civils centrafricains ont fui en traversant la rivière Ubangi pour rejoindre la ville congolaise de Zongo qui fait face à la capitale de la Centrafrique. Si durant l’année 2015, ils étaient estimés entre 75 000 et 100 000 réfugiés à s’être installés en RDC, le Haut Commissariat aux Réfugiés affirme assurer aujourd’hui la prise en charge de 30 000 centrafricains présents sur le territoire congolais.

A l’Est de la République Démocratique du Congo, ce sont des civils fuyant la répression et les violences policières à Bujumbura (Burundi) qui n’ont cessé d’affluer depuis le début de l’été 2015. Pour le HCR, ils sont 14 000 environ à avoir trouvé refuge en RDC, l’organisation onusienne précisant toutefois qu’un processus de ralentissement du flux de réfugiés burundais avait été observé à la fin de l’année 2015.

Enfin, l’instabilité au Sud Soudan pousse également ses ressortissants à traverser la frontière jusqu’à la ville de Dungu, dans le nord-est du Congo. Jeune Afrique rapporte aujourd’hui que cette localité a enregistré jusqu’à 7 000 réfugiés en moins d’un mois. Le Haut Commissariat aux Réfugiés publiait l’année dernière un chiffre prévisionnel de 7 600 réfugiés sud-soudanais pour décembre 2015 en RDC.

A noter que suite au génocide des tutsis au Rwanda en 2014, environ 200 000 réfugiés rwandais se trouveraient toujours sur le territoire congolais. Appelés par le HCR et la Commission nationale des réfugiés (CNR) à regagner volontairement le Rwanda, la majorité d’entre eux refuse toujours de quitter la République Démocratique du Congo.