RD Congo – Diaspora : Les musulmans de RDC en appellent à leurs frères de la diaspora.

drapeaux-européens png

En manque de moyens, certaines associations musulmanes de la RD Congo peinent à s’organiser et à faire vivre leur communauté. Elles demandent aujourd’hui aux musulmans de la diaspora de jouer pleinement leur rôle.

En République Démocratique du Congo, la minorité musulmane, si elle se montre particulièrement active à travers le monde associatif, rencontre de grandes difficultés dans le  domaine de l’événementiel islamique, indispensable à la vie de la communauté locale. Des conférences à organiser, des débats à tenir, tout cela rime en général avec du matériel sono à louer ou à emprunter, un éclairage à installer, des estrades ou un pupitre à mettre en place. Bien évidemment, il y a un coût, et trop peu d’associations musulmanes congolaises ont aujourd’hui les moyens de se permettre de telles dépenses. Des associations qui, faute de bureaux, éprouvent les plus grandes difficultés à s’organiser et planifier des événements, mais là aussi, s’offrir des installations dignes de ce nom a un coût bien trop souvent inaccessible.

D’un point de vue purement religieux, les mosquées et madrassas de la RDC se caractérisent là encore par un manque criant en matière de librairie islamique, de documentation, d’ouvrages anciens et contemporains, et même d’exemplaires du Coran. Dans un pays où l’édition islamique est quasiment inexistante, bon nombre de livres sont importés de l’étranger, ou ont fait l’objet de dons de la part de fondations musulmanes basées en Europe ou dans le monde arabe. Lorsque la générosité de celles-ci s’essouffle, car elles sont bien souvent actives sur plusieurs pays, les musulmans de la RDC en pâtissent; c’est pourquoi ils demandent à leurs propres frères de religion, ceux parmi les congolais qui vivent à l’étranger, de s’investir beaucoup plus en leur faveur.

Mais les congolais de la diaspora sont-ils prêts à répondre à cet appel ? Djibril, lui, veut jauger la capacité des musulmans originaires de la RD Congo à intervenir en faveur de leurs frères et soeur restés au pays. Triste de voir que les « congolais ne font rien », ce musulman de la Région Parisienne lance un appel à la mobilisation afin de réaliser des actions concrètes en République Démocratique du Congo.

« Nous devons nous réunir autour d’une association afin qu’on se connaisse et qu’on œuvre ensemble en nous appuyant sur les associations locales qui bougent pour la prédications islamique comme le fait Al Ma’oun avec qui j’ai eu l’occasion de travailler et aussi le frère Youssouf de Aacrdc, nous a expliqué le jeune homme. Il faut répertorier les musulmans congolais et même les musulmans non congolais qui veulent mener des actions et voir ensemble quels sont les besoins ».

Déjà minoritaires dans les pays où ils sont massivement installés, les membres de la diaspora congolaise ne comptent en leur sein qu’un nombre infime de musulmans éparpillés principalement entre la France, la Belgique, ou encore l’Angleterre. Ce sont eux que Djibril veut fédérer et mobiliser, sensibiliser sur le sort de leurs semblables en RDC, tout aussi minoritaires, mais beaucoup moins bien lotis.
Livres islamiques ou de langue arabe, exemplaires du Coran, voiles pour les femmes, les musulmans du Congo ont besoin de matériel, d’accessoires, mais également d’argent pour faire vivre les mosquées et varier les supports de transmission, d’enseignement et de prédication. A Kinshasa, Kisangani, Goma, et dans bien d’autres villes de la RDC, de nombreuses associations musulmanes verraient d’un bon oeil une contribution plus active de la part d’une diaspora trop souvent accusée d’avoir oublié le Congo.
A l’initiative de cet appel aux membres de la diaspora, Djibril propose aux volontaires de France, de Belgique, Suisse, d’Angleterre ou d’ailleurs, d’entrer en contact avec lui via l’adresse : Jibril011@hotmail.com
.

Commentaires

  1. Priere de publier notre O.N.G religieuse du Diaspora ayant comme siege social au USA.
    Son Quartier general est a Kindu/Maniema.
    Nous voulons savoir aussi l’adresse complete de ces Associations musulmanes desirant l’aide du diaspora.