Islam – Santé : Les bienfaits de se laisser pousser la barbe en 7 points scientifiques.

Barbe

S’il est adopté suivant une prescription religieuse pour certains, le port de la barbe renferme également de nombreux bienfaits d’ordre médicaux, que le Huffington Post a récemment énumérés.

Prisée par hipsters et fans de rock,  starisée par certains acteurs, sportifs de haut niveau ou par de nombreux chanteurs, la barbe n’est plus aujourd’hui l’apanage des seuls fervents musulmans, qui y ont longtemps été exclusivement associés. Si dans les Textes, son statut oscille entre l’obligation et la vive recommandation, le port de la barbe se généralise au-delà même du seul cercle des plus ardents suiveurs de la tradition islamique.

Prenant en compte cette globalisation, des chercheurs se sont penchés sur les bienfaits de cette parure pileuse sur la santé de l’homme. Son impact positif sur la peau, sur le système respiratoire mais aussi sur le vieillissement, voici les avantages liés à la barbe collectés par le Huffington Post.

1. La barbe peut ralentir le vieillissement
Votre masse pileuse peut bloquer 90 à 95% des rayons UV, vous évitant ainsi les rides et atténuant les risques de cancer de la peau, selon une étude publiée dans le journal Radiation Protection Dosimetry.

2. Porter la barbe, c’est ne plus être embêté par les poils incarnés
Avec la barbe, finis les poils incarnés agaçants et douloureux. Les rougeurs et autres irritations cutanées apparaissent souvent après le rasage. De petites rougeurs apparaissent sur le visage lorsqu’on se rase à contre-poil, que la peau est trop sèche ou le visage, trop sale.

3. Les hommes à barbe donnent l’impression d’être plus masculins
Si vous voulez avoir l’air plus masculin, entretenir votre barbe pourrait vous y aider. Selon une étude publiée dans Evolution and Human Behavior, les hommes comme les femmes perçoivent les hommes barbus comme plus masculins que ceux qui se rasent. Quelle est la longueur idéale? L’étude indique qu’une barbe de dix jours assure un charme maximal.

4. Porter une barbe offre plus de temps libre
En moyenne, un homme passe 3 350 heures à se raser dans une vie entière, expliquait le docteur Herbert Mescon, directeur du service de dermatologie à Boston University, au Spartanburg Herald en 1972. Les hommes qui portent la barbe disposent de toutes ces heures pour faire ce qu’ils veulent: lire un livre, aller courir, ou faire du bénévolat.

5. La barbe peut réduire l’asthme et les symptômes d’allergie
La barbe capture un peu de poussière et de pollen avant que les particules ne pénètrent dans le système respiratoire, indique le docteur Clifford W. Bassett, directeur du Centre des allergies et de l’asthme de New York, à Details. Cela peut empêcher les polluants d’entrer dans le corps et donc de déclencher maladies et infections.

6. La barbe tient chaud
Comme les cheveux pour votre crâne, la barbe protège votre visage des éléments extérieurs. Un Canadien du nom de Pete Hickey a un jour testé cette théorie, en se rasant juste une partie du visage pour l’hiver. Il a remarqué que la partie barbue était, en effet, mieux isolée.

7. La barbe préserve l’hydratation de votre peau
Les hommes qui se rasent ont besoin de s’hydrater le visage pour empêcher la peau de s’assécher. Mais la barbe facilite l’hydratation en retenant les huiles naturelles produites par l’épiderme. Elle fait office de barrière contre les agressions du vent ou la texture d’une serviette après le rasage, en préservant cette sensation très douce au niveau du menton et des joues.

En RDC, le port de la barbe est longtemps resté marginal, en dehors de la minorité musulmane au sein de laquelle les hommes la portent de plus en plus. Mais comme preuve de la nouvelle popularité de ce style pileux au Congo, le chanteur à succès Fally Ipupa a opté pour la barbe depuis plusieurs mois déjà, tout comme certains joueurs de l’équipe nationale des Léopards.

.

Le port de la barbe, une recommandation islamique.

D’un point de vue purement islamique, le port de la barbe répond à une recommandation émise directement par le  Prophète Muhammed (paix et bénédictions sur lui). Alors que certains aspects de la Sunnah (tradition prophétique, ndlr) peuvent être considérés comme obligatoires, fortement recommandés, ou simplement conseillés, en fonction des écoles de jurisprudence islamique, le port de la barbe revêt une importance de premier plan pour les suiveurs de la voie prophétique. Sur ce sujet, les textes démontrent que le Prophète Muhammed (paix et bénédictions sur lui) a adopté le port de la barbe non pas par mimétisme de ses contemporains, mais comme un véritable acte s’inscrivant dans l’affirmation même de l’identité de l’homme musulman, sans distinction d’espace ni de temps.

D’après Abu-Hudhayfa (qu’Allâh l’agrée), le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Différenciez-vous des associateurs en taillant vos moustaches et en laissant pousser vos barbes ». (Rapporté par Al-Bukhari dans son Sahih n°5892 et Muslim dans son Sahih n°259)

D’après Abu-Hurayrah (qu’Allâh l’agrée), le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit: « Fait partie de la fitra (*nature saine) de l’islam : le ghousl (*bain rituel) du vendredi, utiliser le siwak, tailler la moustache et laisser pousser la barbe. Certes les mazdéens (*adorateurs du feu/ polythéistes) laissent pousser leurs moustaches et coupent leurs barbes, ainsi différenciez-vous d’eux : taillez vos moustaches et laissez pousser vos barbes »(Rapporté par Ibn Hibban)

D’après Abu-Hudhayfa (qu’Allâh l’agrée), deux messagers de Kisra (*) se sont rendus auprès du Prophète (paix et bénédictions sur lui). Lorsqu’il a vu leurs moustaches longues et leurs joues rasées, il leur a reproché cela et a dit: « Malheur à vous, qui vous a ordonné cela ? »
Ils dirent : « C’est notre Seigneur ». Ils voulaient dire par cela Kisra.
Alors le Prophète dit : « Moi, mon Seigneur m’a plutôt ordonné de laisser pousser ma barbe et de tailler ma moustache ». (Rapporté par Ibn Sa’d et authentifié par cheikh Albani dans Fiqh Sira p 389)

(*) C’est à dire Chosroes.