Actu – RD Congo : 15 morts à Eringeti (Nord-Kivu) dans la nuit de mardi à mercredi.

Eringeti

Selon plusieurs sources au sein de la société civile, 15 personnes ont été massacrées la nuit dernière à Eringeti, dans le Nord-Kivu.

Comme à chaque tuerie commise dans le territoire de Beni, c’est la responsabilité du groupe rebelle ougandais ADF qui est pointée du doigt. D’après plusieurs observateurs, mais aussi selon les FARDC, 15 à 17 personnes ont été tuées dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier Mutsonge de la ville d’Eringeti, en territoire de Beni (Nord-Kivu). Hier en début de soirée, plusieurs coups de feu ont été entendu, entraînant la fuite d’une forte partie de la population.

Depuis deux ans, ce sont près de 1000 civils qui ont ainsi été massacrés par des hommes armés du groupe ADF/ Nalu venu d’Ouganda. Au sein de la population, l’identité réelle des auteurs de ces exactions est de plus en plus remise en cause, et nombreux sont ceux qui voient là des règlements de comptes tribaux, ou la complicité de militaires congolais à travers ces crimes.

Sur Twitter, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, s’est exprimé sur la situation : « Les 1ères infos de BENI signalent que l’ennemi venu des forêts s’est infiltré ds une famille qu’il a achevée ainsi qu’un chef local. FARDC et Monusco en réunion ce matin pour évaluer les dégâts et la riposte à faire après près d’1 semestre d’accalmie relative. »