RD Congo – Islam : Ce que les musulmans du Congo doivent au Docteur AbdoulMadjid.

AbdoulMadjid1

Il est la première personnalité musulmane de la République Démocratique du Congo et son champion incontesté dans le domaine de la prédication depuis vingt ans. Aujourd’hui, la minorité religieuse doit presque tout au Docteur AbdoulMadjid Kasogbia. Explications.

.

La personnalité musulmane la plus populaire du Congo.

À 44 ans, le théologien congolais compte déjà de nombreuses années de prédication, d’enseignement et de sensibilisation sur la question islamique à travers la République Démocratique du Congo, pourtant l’un des plus grands pays acquis au christianisme sur le continent africain. Arrivé à Kinshasa en 1999 en provenance de sa ville natale de Kisangani, le religieux se sera aussitôt imposé comme une personnalité incontournable de l’islam congolais, et cela même auprès de ses aînés. C’est ainsi qu’il donnera naissance au célèbre groupe de prédication qu’il baptisera lui-même Al-Badrou, et qu’il dirige encore aujourd’hui, par le biais duquel il propulsera la prédication islamique à travers le pays à l’aide de moyens modernes. Pour la première fois, après avoir été timidement audibles sur les ondes, les musulmans du Congo seront visibles, par la télévision, les émissions auxquelles ils participeront, mais surtout par les nombreux débats publics qu’ils tiendront, d’abord à Kinshasa, puis rapidement dans plusieurs grandes villes du pays, tout cela sous l’impulsion du Docteur AbdoulMadjid Kasogbia. Sa verve, son éloquence, son énergie et son immense savoir en sciences judaïques, bibliques et coraniques, impressionneront jusqu’à ses contradicteurs, et feront de lui un véritable motif de fierté pour les musulmans de la RDC, longtemps considérés comme des féticheurs illettrés, sans éducation ni ambition. Preuve de la popularité du théologien à travers le pays, il est aujourd’hui plus connu, plus renommé et plus aimé que le très respecté Shaykh Ali Mwinyi, autorité numéro 1 de l’islam congolais en sa qualité de leader de la communauté islamique du Congo (COMICO). De nombreux fidèles musulmans vont jusqu’à réclamer la nomination du Docteur AbdoulMadjid Kasogbia comme chef de la COMICO, un poste qui obligerait pourtant le théologien à flirter avec une sphère politique avec laquelle il aura toujours su garder ses distances.

.

Un ambassadeur de l’islam congolais à l’étranger.

Hors des frontières de la République Démocratique du Congo, et notamment en Afrique francophone, notre spécialiste en religions comparées jouit d’une popularité toute aussi intense que celle dont il bénéficie au pays. Invité à animer des conférences au Niger, au Mali, au Burkina Faso, en Guinée, ou encore en Côte d’Ivoire, le Docteur AbdoulMadjid Kasogbia se sera mué en véritable ambassadeur du modèle islamique à la congolaise, basé sur le dialogue interconfessionnel, l’échange, l’invitation à l’islam et l’étude des points de convergence avec livres saints des autres religions monothéistes. Au mois de février dernier, les musulmans de Côte d’Ivoire l’invitaient à participer à leurs débats autour de la paix et de la réconciliation nationale, un séjour au cours duquel il aura plaidé pour l’entente et le vivre-ensemble, au-delà des considérations ethniques et confessionnelles. En Europe, et notamment en Belgique et en France, de nombreuses associations tentent depuis plusieurs années de l’accueillir, alors que ses conférences et interventions circulent également dans le monde anglophone.

.

L’islam mieux accepté en RDC.

Cette intensité dans la propagation de l’islam et la multiplication des groupes de prédication islamiques sur toute l’étendue du territoire congolais auront fini par rendre la présence musulmane plus acceptable en RDC, moins effrayante, moins menaçante. Si bon nombre de congolais assimilaient, il y a quelques années encore, la religion musulmane à la présence d’étrangers ouest-africains dans le pays, le fait de voir un « enfant du pays » s’exprimer en lingala pour inviter à cette religion et l’expliquer, a contribué à changer la donne. Ouvertement patriote, fermement attaché aux valeurs nationales, le Docteur AbdoulMadjid Kasogbia incarne le mariage réussi entre la culture congolaise et les préceptes coraniques, entre les coutumes nationales et la voie authentique et pure tracée par le Prophète Muhammed.

Personnage central de l’islam en République Démocratique du Congo, son action, initiée il y a près de 20 ans, aura été une véritable source d’inspiration pour de nombreuses associations islamiques qui œuvrent aujourd’hui sur le terrain. Visionnaire, déterminé, méticuleux, il n’a cessé d’appeler à l’investissement personnel et à l’engagement en faveur de l’essor de la minorité musulmane sur tous les plans de la société congolaise. C’est en cela, et par les nombreuses portes qu’il a ouvertes par le biais du groupe de prédication Al-Badrou, que le Docteur AbdoulMadjid Kasogbia mérite la reconnaissance et le plus grand respect de l’ensemble des musulmans du pays.