Santé – Mbanza-Ngungu : Les musulmans sauvent une femme porteuse d’un kyste ovarien de 12kg.

MbanzaNgungu

A Mbanza-Ngungu (Kongo Central), un médecin a tenu à adresser un message de remerciements à la communauté musulmane locale, qui a permis le sauvetage d’une femme porteuse d’un impressionnant kyste ovarien de 12 kilos.

Rejetée de tous dans son village et chassée du foyer conjugal par son époux, la pauvre femme avait été déclarée ensorcelée ou maudite, à cause de ce qu’on pensait être une grossesse qui ne voyait toujours pas son terme arriver après plus de deux années. Sollicités par son entourage, les féticheurs, qui se substituent encore trop souvent à la médecine dans les zones les plus reculées du Congo, se sont montrés impuissants face à cette situation. Protégée et prise en charge par l’imam de la communauté musulmane locale, la jeune femme a été confiée à l’hôpital de Mbanza-Ngungu, et une collecte a été organisée par les musulmans pour la prise en charge de la totalité des frais médicaux. Touché par cet acte de générosité, qui survient donc en plein mois de ramadan, le médecin qui a opéré la jeune femme a apporter son témoignage à travers un message de remerciements aux musulmans de la ville.

« Ceci est un cas de kyste ovarien géant de 12 kg que nous avons opéré à l’hôpital de Mbanza-Ngungu. Cette patiente l’avait porté durant plus de 2 ans. Ce fut pour elle un calvaire du fait même qu’elle a été chassée par son époux et donc bannie de son village Ndunga qui, sur base de leurs croyances superstitieuses, l’accusait de porter une « grossesse mystique de sortilège » puisqu’elle n’accouchait toujours pas au-delà de 28-30 mois, et ce malgré toutes les cérémonies des grands féticheurs du coin. Elle doit son salut à l’intervention de l’Imam assigné de la mosquée du coin qui l’avait recueillie et nourrie, ensuite nous l’a transportée à l’hôpital puis a mobilisé les fonds auprès des tous les musulmans de la ville de Mbanza-Ngungu qui ont supporté tous les frais de l’opération et d’hospitalisation. Une vraie charité qui se prouve. Aujourd’hui la patiente a repris ses travaux champêtres et a pardonné à tout le monde dans son village. Elle est redevenue une belle craquante et succulente. Ceci est un épisode qui marquera toute ma carrière de médecin africain. »

.

Kyste1 Kyste2 Kyste3