Ariwara (Ituri) : Des associations de femmes musulmanes lancent la construction d’un centre social.

.

Ariwara Construction Femmes

Dans la province de l’Ituri, le COPROFEM, soit le Comité Provincial des Femmes Musulmanes/ section Ariwara, a lancé la construction des locaux qui abriteront le foyer social des mamans musulmanes d’Ariwara. Soutenues par le comité de la mosquée centrale de cette localité de la province de l’Ituri, ces femmes bénéficient également de l’appui du chef de l’entité islamique provinciale, Shaykh Shukurani Byarufu. L’imam plaide régulièrement auprès des autorités en faveur de l’essor social de sa communauté, qui accuse un retard considérable en matière d’éducation et de culte par rapport aux autres confessions présentes en Ituri. À Ariwara, le projet mené par le COPROFEM vise également à lutter contre le fort taux d’illettrisme qui frappe la communauté, des cours particuliers devraient être délivrés par des bénévoles.

.

Ariwara Mosquée
La mosquée centrale d’Ariwara (Ituri)

.

À Bunia, chef-lieu de la province, la communauté musulmane envisage la construction d’un complexe scolaire qui comprendrait 8 salles de classe pour la prise en charge des enfants musulmans autochtones, mais qui serait également ouvert aux populations originaires des deux pays limitrophes de l’Ituti que sont le Soudan et l’Ouganda. Seul problème, et de taille, le manque de financement qui empêche la mise en oeuvre de l’ensemble des projets qui animent les musulmans de l’Ituri. Aujourd’hui, ils comptent sur les actes de charité et de générosité liés au mois de Ramadan pour réunir les quelques 5000 dollars nécessaires au lancement définitif du processus.

.