International – Turquie : Satisfaction en RDC après l’échec du coup d’Etat contre Erdogan.

Erdogan

Le président Turc, Recep Tayyip Erdogan, est venu à bout d’une tentative de coup d’Etat la nuit dernière. En République Démocratique du Congo, on se réjouit du succès d’un homme particulièrement apprécié sur le continent africain.

C’est de façon impressionnante que le président Turc a lancé hier soir le peuple contre le coup de force réalisé par une faction de l’armée Turque composée de partisans présumés de l’opposant Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis. Alors que les militaires dissidents pensaient avoir pris le contrôle des principaux points stratégiques du pouvoir à Istanbul et Ankara, le président Turc, via une prise de parole hors du commun, par téléphone et diffusée en direct à la télévision, a appelé la population à descendre dans la rue pour faire barrage à l’insurrection armée.

Répondant à l’appel du président, la population turque, aidée par des militaires restés fidèles au pouvoir, ainsi que par la police, est parvenu à faire échouer la tentative de coup d’Etat, au prix de 265 morts et près de 1 500 blessés.

Erdogan aux funérailles de Muhammed Ali, qu'il quittera finalement, vexé par l'accueil reçu.
Erdogan aux funérailles de Muhammed Ali, qu’il quittera finalement, vexé par l’accueil reçu.

À Kinshasa, et partout en RDC, le putsch manqué a largement été commenté par une population favorable à Erdogan, perçu comme « l’un des seuls présidents qui se soucie vraiment de l’Afrique », mais également apprécié au sein de la communauté musulmane congolaise pour sa religiosité et son affiliation à l’islamisme parlementaire. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les congolais qui se réjouissent aussi de voir « un coup d’Etat souhaité par l’Occident » tomber à l’eau grâce au soutien du peuple à son président. Autre élément justifiant le sentiment de sympathie dont jouit Erdogan au Congo : il aura été le seul chef d’Etat à avoir fait le déplacement aux Etats-Unis pour les funérailles de Muhammed Ali, il y a deux mois, marquant ainsi son attachement aux valeurs défendues par le boxeur victorieux à Kinshasa en 1974.

La diaspora congolaise compte une communauté de quelques milliers de ressortissants en Turquie, étudiants, enseignants, mais aussi étudiants dans les écoles islamiques du pays.