Témoignage : « Hamza Baguma nous enseigne que le Prophète n’a jamais provoqué les non-musulmans ».

Face au choc suscité à Butembo par l’arrestation de l’imam Hamza Baguma, nous avons tenté de comprendre, auprès des musulmans qu fréquentent la mosquée centrale où officiait l’imam, quel type d’enseignement il transmettait à ses fidèles. Témoignages.

Hamza Baguma donnant une conférence à la mosquée centrale de Butembo
Hamza Baguma donnant une conférence à la mosquée centrale de Butembo

 

Ismaël : « C’est un homme calme, il déteste les conflits. Dans ses enseignements, il ne parle pas souvent du djihad, et si un jour il parlait du djihad s’était pour nous prévenir. Il nous disait que le Prophète lui-même avait fait le djihad plus de 13 ans après l’avènement de l’islam, nous montrait que personne ne pouvait dire qu’il existait un seul vrai djihad dans le monde. Il ne peut pas être dans ces affaires de Beni, c’est du pure mensonge ! Il nous disait que jamais le Prophète n’avait jamais provoqué les non-musulmans et qu’un musulman ne peut tuer un autre musulman, et pourtant à Rwangoma,  il y a eu 2 musulmans tués (ndlr, selon l’entité islamique du Nord-Kivu, 3 musulmans tués). C’est un montage contre lui. »

La thèse de la vengeance personnelle du présumé-ADF Kassim 

Hashim : « Hamza Baguma n’a jamais eu de problèmes avec qui que ce soit. Nous sommes encore en train de nous demander comment un tel événement a pu se passer. Nous sommes surpris face à ces accusations contre Hamza Baguma. En demandant à certaines personnes qui ont été témoins de la sortie de Kassim à la mosquée de Butembo, avec les éléments de la police, on nous laisse entendre que monsieur Kassim se serait peut-être rendu compte que certains musulmans, dont l’imam lui-même, seraient allés au bureau de l’ANR pour signaler la présence d’un élément suspect dans sa zone d’action, donc à la mosquée. C’est alors qu’il s’est fait arrêté, puis s’est rendu compte que ce sont ses frères musulmans qui l’ont peut-être accusés. C’est pour cela qu’il fait cela, pour essayer de punir monsieur Hamza Baguma ».

Réaction à l’arrestation des imams Hamza Baguma et Djibril Muhindo

.