Grands Lacs – Ouganda : Le numéro 1 des ADF forcé à manger du porc en prison ?

Le Conseil Supérieur Islamique Ougandais prend l’affaire très au sérieux et demande à y voir plus clair. Aux mains des autorités depuis l’été 2015, le numéro 1 des ADF, Jamil Mukulu, se plaint de maltraitance alimentaire en prison.

Jamil Mukulu, le leader des ADF, emprisonné en Ouganda depuis 2015.
Jamil Mukulu, le leader des ADF, emprisonné en Ouganda depuis 2015.

L’ancien ennemi public numéro 1 en Ouganda vit des heures bien sombres en détention. Alors qu’il comparaissait hier à la Cour de Justice de Jinja, Jamil Mukulu s’est plaint du comportement des gardiens de la prison de Nalufenya en les accusant de le forcer à manger du porc et à boire du waraga, un alcool local. Aujourd’hui, le porte-parole du Conseil Supérieur Islamique Ougandais, Hajji Nsereko Mutumba, a demandé au gouvernement d’ouvrir une enquête sur les allégations du leader des ADF.

« C’est Jamil Mukulu qui est jugé, pas l’islam, a-t-il rappelé, estimant que forcer un musulman à manger du porc ou boire de l’alcool équivalait à attaquer directement la religion musulmane. C’est non seulement illégal, mais c’est aussi contraire à l’éthique, ainsi qu’une insulte à la religion musulmane qui interdit de consommer du porc et des boissons enivrantes ».

Jamil Mukulu est jugé pour des attaques terroristes attribuées aux ADF commises depuis ces vingt dernières années sur le territoire ougandais. Depuis 2014, les massacres des populations civiles à Beni, en République Démocratique du Congo, sont également attribuées à ce groupe.