Kinshasa – Aïd Al-Adhâ : Des milliers de musulmans rappellent leur attachement à la paix.

Des milliers de musulmans se sont rassemblés ce matin au Stade des Martyrs, à Kinshasa, pour célébrer l’Aïd Al-Adha (aussi appelée Tabaski), la Fête du Sacrifice, qui est la plus grande fête en islam.

KinEid1

En l’absence de l’imam représentant légal de la COMICO, Shaykh Ali Mwinyi, en déplacement à Goma (Nord-Kivu), la prière de l’Aïd a été dirigée par le Shaykh Kapuluta, imam en charge du culte auprès de la Communauté Islamique de la RD Congo. Dans son sermon, il est revenu sur le sens de la Fête du Sacrifice et sa référence à l’histoire du Prophète Ibrahim, mis à l’épreuve par Dieu lorsqu’IL lui a demandé de mettre à mort son fils Ismaïl. Prêt à passer à l’acte, Ibrahim s’est alors vu offrir, par l’action divine, un bélier qu’il sacrifia en lieu et place de son fils, pour voir ainsi sa descendance spirituelle perpétuer ce rite jusqu’à nos jours.

Le Shaykh Kapuluta a profité de l’occasion pour rappeler tout l’attachement des musulmans à la paix et à la non-violence, expliquant qu’il était formellement défendu pour un musulman de causer du tort à autrui. Et alors que la communauté musulmane congolaise s’agace des rapprochements qui sont régulièrement faits entre le mouvement ADF, décrit comme islamiste, et des prétendues complicités en son sein, l’imam a déclaré que tout adepte de la religion d’Ibrahim, en vertu de l’épreuve par laquelle ce prophète était passé, se refusait à toute effusion de sang et à toute agression de populations innocentes. Mettant les hommes politiques face à leurs responsabilités, l’imam Kapuluta a invité les acteurs du dialogue politique a déboucher sur un consensus qui favorise la paix dans le pays, afin que toutes les vies congolaises soient épargnées.

KinEid4

KinEid2

KinEid3

.