RD Congo – Actu : Shaykh Muzammil Idrissa transféré à son tour à Beni ?

Shaykh Muzammil Idrissa a été arrêté il y a une semaine à Goma par les services de renseignement suite à des soupçons sur une complicité présumée avec les ADF.

Muzammil2
Mai 2015: L’imam dirige les travaux de construction du centre de renforcement de capacités des imams à Buzi-Bulenga (Nord-Kivu)

.

Imam respecté auprès de la communauté musulmane du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, Shaykh Muzammil Idrissa est interrogé depuis le 13 septembre dernier par les services de sécurité sur des liens supposés avec les combattants des Allied Democratic Forces (ADF) ougandais, accusés d’être les auteurs des massacres à répétition à Beni.

D’après nos informations, l’imam pourrait être transféré dans les prochaines heures à Beni, pour y être jugé publiquement par le tribunal militaire d’exception, aux côtés de l’imam Hamza Baguma et de Djibril Muhindo, arrêtés depuis un mois après avoir été désignés par un combattant comme recruteurs présumés en faveur des ADF.

Concernant l’imam Muzammil Idrissa, c’est un récent voyage en Ouganda, où vit une partie de sa famille, qui intrigue les enquêteurs. Ces derniers s’interrogent également sur sa présence il y a plusieurs mois, à l’aéroport international de Goma, accompagné de 17 jeunes, sans que personne ne connaisse leur destination ni leur provenance.

Dans sa lutte contre l’insécurité à Beni, Kinshasa assure que ce sont des djihadistes qui sèment le chaos dans le territoire de Beni, et que ceux-ci bénéficient de complicité au sein de la communauté musulmane du Nord-Kivu.