RD Congo – Kinshasa : Au cœur du complexe Sheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum.

Kinshasa, commune de Lingwala. Fondé il y a seize ans, le complexe Sheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum compte aujourd’hui parmi les établissement scolaires les plus reconnus de la capitale. Référence en matière de disciplines scientifiques, le complexe comprend également une grande mosquée dont les imams figurent parmi les plus éminents de Kinshasa.

CoverMaktoum1

Le projet d’établir un complexe du type de celui qui existe à Lingwala a été lancé au départ par l’ONG « Munazhamat », puis portée jusqu’à ce jour à travers la Fondation Al-Maktoum, ONG créée à Dubaï il y a 20 ans sous l’impulsion de celui qui est aujourd’hui le vice-prince de Dubaï, Ministre des Finances et de l’Industrie des Emirats Arabes Unis : Sheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum. Alors que la fondation agit dans 69 pays, dont 23 en Afrique, elle a choisi d’orienter son engagement en République Démocratique du Congo vers l’enseignement ainsi que les actions humanitaires. Sur place, c’est Hachim Mohamed Ibrahim qui dirige le bureau de représentation de la Fondation Al-Maktoum en RDC, en tant que « représentant résident ». Validée par les autorités congolaises, la Fondation Al-Maktoum coopère avec le gouvernement, d’abord par la voie du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération International, avec lequel un accord de siège est en vigueur depuis mars 2006, mais aussi avec le Ministère des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité, avec lequel une convention de l’éducation a été signée en 2005.  C’est ainsi que le Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel a accordé un agrément de fonctionnement aux écoles du complexe Sheikh Hamdan Bin Rashid en RDC.

Concernant l’aspect religieux, ainsi que les actions sociales, la Fondation coopère de manière étroite avec la Communauté Islamique en République Démocratique du Congo (COMICO). C’est d’ailleurs en faisant référence à des textes islamiques que l’organisme justifie son engagement en faveur de l’éducation : « La Fondation Al-Maktoum donne plus d’importance au domaine de l’éducation pour lutter contre l’analphabétisation afin d’éradiquer un tant soit peu la pauvreté en se rappelant de l’éloge fait à la science par le dernier des Prophètes en ces termes : La quête du savoir est une obligation qui incombe à tout musulman, qu’il soit homme ou femme. » Si le complexe Sheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum est ouvert aux élèves de toutes confessions, les élèves d’obédience musulmane bénéficient, en plus de leur cursus scolaire, d’un « encadrement spirituel et moral à travers les enseignements reçus à la mosquée ». De plus, l’inscription est gratuite pour les catégories les plus défavorisées, aucun frais de scolarité n’étant imposé aux enfants orphelins, aux enfants du personnel ainsi qu’à ceux dont les « parents sont nécessiteux ». L’école justifie cette démarche par la volonté de la Fondation de favoriser un « accroissement du taux d’accès de la jeunesse congolaise à l’instruction sans distinction de religion ni de race ».

Le complexe, qui fonctionne depuis l’an 2000 dans la commune de Lingwala, propose deux cycles, primaire et secondaire, et donne accès à quatre options : pédagogie générale, sciences commerciales, biologie-chimie et mathématiques-physique. Dans sa communication, l’établissement vante la qualité de son équipement informatique, la modernité de son laboratoire de sciences et la fonctionnalité du matériel didactique mis à disposition des élèves, tout en mettant en évidence les bons résultats obtenus au sein de la structure.

SITUATION DE LA POPULATION SCOLAIRE EN 2015-2016

CYCLE PRIMAIRE

Effectif total : 1266 élèves dont 578 filles et 688 garçons.

Le pourcentage de réussite de fin d’année est de 87 %

Résultats du test national de fin des études primaires (TENAFEP 2015)

Nombre de participants : 80 élèves. Pourcentage de réussite 100 % .
L’école primaire compte dans son palmarès depuis la première promotion, c’est à dire de 2002 à 2015, 612 lauréats

CYCLE SECONDAIRE

Effectif total : 1448 élèves dont 692 filles et 756 garçons.

Le pourcentage de réussite de fin d’année 2015 – 2016 : 86 %

Résultat des examens d’Etat 2015

Cette année, le nombre total des élèves participants aux épreuves des examens d’Etat pour les quatre sections : 166 élèves. Le pourcentage de réussite est de 100%.

IMG-20160926-WA0011

Partie intégrante du complexe, la mosquée est aujourd’hui l’un des lieux de vie centraux de l’établissement et son centre névralgique. Voisine de la cathédrale Notre-Dame du Congo ainsi que de l’église protestante, la mosquée entretient de bons rapports avec les fidèles des autres cultes de la commune, et même de toute la capitale, alors qu’elle offre un cadre idéal optimal pour « l’encadrement spirituel et moral de la jeunesse ». Son imam principal, Shaykh Ali Kitenge, a accepté de revenir sur l’historique intégral du complexe Shaykh Hamdan, mais aussi sur la vie de cette mosquée et la place qu’elle occupe dans la vie confessionnelle à Kinshasa.

La cour, l’aire de jeux, les salles de classe et la mosquée du complexe Shaykh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum :

 IMG-20160926-WA0024 IMG-20160926-WA0025

IMG-20160926-WA0015 IMG-20160926-WA0014

IMG-20160926-WA0022 IMG-20160926-WA0020

IMG-20160926-WA0018 IMG-20160926-WA0017

IMG-20160926-WA0021 IMG-20160926-WA0013

IMG-20160926-WA0012 IMG-20160926-WA0009

Travaux d’extension du complexe pour répondre aux fortes demandes au niveau des inscriptions : 

IMG-20160926-WA0033 IMG-20160926-WA0032

IMG-20160926-WA0031 IMG-20160926-WA0028

.