RD Congo : Une carte des groupes islamistes actifs en Afrique… sans les ADF.

Et si les ADF n’existaient pas ? Ou du moins, n’étaient pas le groupe djihadiste auteur des massacres à Beni comme le prétendent le gouvernement congolais, les FARDC et la MONUSCO ?

Fortement contestée en République Démocratique du Congo, la version officielle des atrocités répétitives à Beni veut que leurs auteurs soient des « combattants islamistes » originaires d’Ouganda et bénéficiant de complicités locales : les Allied Democratic Forces (ADF). Pourtant, d’après une cartographie de l’Africa Center for Strategic Studies, répertoriant les groupes islamistes actifs en Afrique aujourd’hui, les ADF sont tout bonnement absents de cet échiquier de la terreur.

Si les Shebaab somaliens, Boko Haram, ou encore AQMI figurent bien sur cette carte, l’absence des ADF vient un peu plus jeter le trouble sur la nature, voire l’existence-même d’un mouvement rebelle qu’on disait à l’agonie il y a deux encore. Accusés d’être les auteurs des massacres des populations civiles à Beni, les ADF sont aujourd’hui perçus comme un prête-nom destiné à dissimuler l’identité des véritables auteurs et commanditaires de ces tueries.

.