Culture – Cuisine : Les mikaté, ce plaisir omniprésent dans notre culture.

Petit-déjeuners, réceptions, soirées festives, mariages, veillées mortuaires,… les beignets à la congolaise (mikaté) accompagnent absolument toutes nos occasions et trouvent systématiquement leur place dans nos assiettes, quelle que soit la circonstance, et pour notre plus grand plaisir.

mikate1

Quelles que soient les différentes spécialités locales, les beignets sont présents dans toutes les contrées de la République Démocratique du Congo, comme un trait d’union dans la forêt gastronomique immensément variée de la cuisine congolaise. Partie intégrante de notre identité culinaire, les mikatés, dont la recette de base est la même depuis toujours, rythment la vie de millions de congolais depuis la tendre enfance, toutes catégories sociales confondues. Car c’est là la force et l’avantage de nos beignets. Simples à réaliser, ils sont prisés et accessibles aussi bien par les milieux les plus modestes que par les classes les plus aisées de la société congolaise.

Vendus par des pâtissières de rue dans les marchés, les beignets sont généralement réalisés par cinquantaine et consommés par douzaine individuellement à n’importe quel moment de la journée. Si avec le temps, les recettes ont peu à peu évolué avec l’apparition des mikatés à la noix de coco ou à la banane, la manière de faire n’a guère changé et se transmet automatiquement de génération en génération.


  • 500g de farine
  • 200g de sucre
  • 2 cuillères à cafe de sel
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 2 sachets de levure
  • 1 tasse d’eau tiède
  • 1 marmite d’huile végétale pour friture

Mikate3

  1. Mélanger dans un saladier d’eau tiède la levure et la farine,
  2. Ajouter le sucre, le sel et le sucre vanillé, mélanger à nouveau,
  3. Couvrir le saladier avec une serviette et laisser reposer entre 1h à 2 heures.
  4. Après avoir chauffé l’huile à feu moyen, former à la main des beignets bien ronds et les déposer dans l’huile.
  5. Si l’huile est bien chaude, les beignets doivent remonter seuls à la surface.
  6. Prendre soin de tremper ses doigts dans un récipient d’eau afin d’éviter que la pâte ne colle.
  7. Veiller à ce que tous les côtés des beignets soient bien dorés avant de les retirer de l’huile.