Bukavu (Sud-Kivu) : Le siège de la Communauté Islamique fermé par la police.

Le siège de la COMICO/Sud-Kivu était menacé depuis plusieurs mois. Au centre d’un conflit foncier entre la communauté musulmane et l’ingénieur Timothée Kalala Kitenge, le bâtiment a été fermé par la police ce matin.

fermeture-batiment-sud-kivu

Il y a un mois, le Tribunal de Grande Instance de Bukavu ordonnait la restitution de la parcelle à Timothée Kalala Kitenge, auprès de qui les autorités islamiques avaient commandé la construction du siège de la COMICO. Suite à un défaut de paiement, que les fidèles imputent aujourd’hui aux anciens dirigeants de la Communauté Islamique du Sud-Kivu, l’ingénieur a porté l’affaire en justice afin d’annuler la transaction et de récupérer le terrain, qui abritait des bureaux et des salles de classe.

Ce matin, vers 07h00, les forces de police ont verrouillé les portes de l’établissement, juste après que les musulmans aient pu récupérer leurs effets, meubles et livres, ainsi que le matériel scolaire qui permettait la prise en charge des fidèles qui y étaient scolarisé. La gestion administrative de la communauté pourrait quant à elle être temporairement transférée dans les locaux de la COMICO à Uvira.