RD Congo – Beni : L’armée reprend le contrôle de la ville après une attaque généralisée des Maï-Maï.

Les habitants de la ville de Beni n’était presque plus habitués à cela. Alors qu’un accalmie est observée depuis plusieurs mois sur le front des présumés-ADF, c’est une incursion d’hommes présentés comme des Maï-Maï qui a agité la ville pendant toute la matinée.

FARDC ADF


Les premiers coups de feu se sont fait entendre tôt ce matin vers 06h00 du côté de Kalau, à 15 km au nord-est de Beni, mais aussi dans la commune de Beu, au quartier Rwangoma. Très vite, on a parlé d’un attaque de miliciens Maï-Maï contre les positions des FARDC. Repoussés par l’armée et les forces de la MONUSCO, les assaillants s’en sont également pris aux locaux de la Radio Muungano située sur la colline Kalongo, qu’ils ont investie pendant près d’une heure sans y faire de victimes.

En pleine journée d’examens d’Etat, les assaillants ont attaqué l’Institut Bungulu, un centre d’examen de la commune de Beu, où trois civils ont été blessés.

Au total, ce sont 2 soldats Congolais qui ont été tués ainsi que 2 policiers, alors que du côté des assaillants, 11 individus ont été tués et 7 ont été capturés.

D’après les FARDC, ces éléments seraient des Maï-Maï associés à des personnes qui s’étaient évadées de la prison de Beni-Kangbayi il y a deux semaines. Alors que certains des assaillants se sont fondus dans la population et que d’autres se sont enfoncés dans les montagnes du Graben, l’armée annonce poursuivre sa traque, alors que le calme est revenu en début d’après-midi à Beni.