Actu – Madinat Tawheed wal Muwahideen : Les instances islamiques congolaises parlent de « montage ».

Quelques heures après la diffusion, sur des sites djihadistes, d’une vidéo montrant des combattants appelant au djihad en République Démocratique du Congo, c’est le scepticisme qui règne dans les rangs des hautes instances dirigeantes de l’islam congolais.

Shaykh Ali Mwinyi, imam représentant légal de la Communauté Islamique en RD Congo.
Shaykh Ali Mwinyi, imam représentant légal de la Communauté Islamique en RD Congo.

Shaykh Ali Mwinyi, l’imam représentant légal de la Communauté Islamique en RD Congo, arrive aujourd’hui en Egypte dans le cadre d’une conférence sur le terrorisme en Afrique. Mis au courant de cette proclamation du groupe Madinat Tawheed wal Muwahideen, le religieux n’a pas caché sa surprise face à l’apparition de cette nouvelle menace dans une région (le territoire de Beni) où opéraient jusque là les ADF, eux aussi désignés comme islamistes par le pouvoir.

« C’est un montage, peut-être pour chercher un financement » a pour sa part suggéré un imam congolais haut placé, sous-couvert d’anonymat.

Chaque fois qu’une présence de djihadistes a été évoquée dans le territoire de Beni, les autorités islamiques congolaises ont contesté les faits en accusant le pouvoir d’instrumentaliser le djihadisme et l’insécurité à l’Est du pays à des fins politiques.


allah-la-patrie-les-ancetres_-banniere-tw