Actu : La COMICO appelle à éviter les amalgames et invite à « prendre la mesure de la déliquescence de l’Etat ».

Suite à la diffusion d’un vidéo montrant un combattant arabe appeler au djihad en République Démocratique du Congo (pays qu’il ne cite jamais dans son allocution), les instances dirigeantes ont décidé de réagir aujourd’hui.

Point presse COMICO


Le but pour la COMICO était de remettre les pendules à l’heure. Pour les instances dirigeantes de l’islam en RDC, il était hors de question de revivre une situation similaire à celle de l’été 2016, lorsque certains musulmans congolais étaient ouvertement soupçonnés de collaborer avec les ADF. En l’absence de Shaykh Ali Mwinyi, qui participe à une conférence sur le terrorisme au Caire, c’est Idriss Katenga, le secrétaire général de la Communauté Islamique en RD Congo, qui a présidé le point presse et lu le communiqué final, que nous avons pu nous procurer.


communique3


communique1


communique2


communique4


allah-la-patrie-les-ancetres_-banniere-tw