Kinshasa : L’imam Bilali Morisho serait détenu par les services de sécurité de la DEMIAP.

Introuvable depuis mercredi dernier, l’imam Bilali Morisho, vice-président du conseil théologal national, serait entre les mains de la détection militaire des activités anti-patrie (DEMIAP).

La communauté islamique en RD Congo a reçu des nouvelles de l’imam, qui avait été enlevé en milieu de semaine. Selon plusieurs sources au sein comme autour de l’institution musulmane congolaise, Shaykh Bilali Morisho serait retenu par la DEMIAP, une détention confirmant les motivations sécuritaires de sa détention.

Pour l’heure, personne ne sait ce qui est reproché à l’imam, qui était en charge de la prédication et de la propagation de l’islam. Alors qu’il n’était pas impliqué dans la vie politique du pays, il n’est pas non plus avéré qu’un lien quelconque existe avec les activités de la rébellion des ADF en territoire de Beni (Nord-Kivu), alors que plusieurs imams avaient été inquiété il y a plus d’un an pour des activités terroristes supposées, bien que jamais prouvées.

Du côté de la COMICO, on dit faire confiance aux enquêteurs tout en attendant d’en savoir plus sur les éventuelles charges retenues contre l’imam Bilali Morisho, que tous espèrent voir innocenté.


allah-la-patrie-les-ancetres_-banniere-tw