Actu : Shaykh Ali Mwinyi dénonce « une manipulation pour opposer les chrétiens aux musulmans ».

Agacé de voir les musulmans de l’AKAM parler au nom de l’ensemble de la communauté pour jurer fidélité au PPRD, le parti présidentiel, Shaykh Ali Mwinyi, l’imam représentant légal de la communauté islamique en RD Congo, a décidé de remettre les pendules à l’heure.

Cover Mwinyi


« Comme je l’ai dit l’autre fois, la marche pacifique est un droit reconnu dans notre constitution. Et nous ne pouvons jamais nous opposer à une marche si celle-ci est pacifique, a ainsi déclaré l’imam représentant légal à la presse.
Nous avons appris à travers les médias que nos frères catholiques organiseraient une marche pacifique ce 25 février 2018 même si nous n’avions pas été saisis directement, ils ont droit de le faire comme tout le monde d’ailleurs. Et je crois que cette marche n’est pas seulement pour les laïcs catholiques, mais pour tous ceux qui se sentent concernés. »

A lire aussi : Colère des musulmans après l’appel des « kabilistes musulmans » à manifester près des églises catholiques.

« Les musulmans n’ont pas projeté une marche le 25 février à l’opposition de celle des Laïcs catholiques. C’est faux !  A ajouté Shaykh Ali Mwinyi, en réaction à l’initiative de l’alliance des kabilistes musulmans. Si une telle information circule, je pense que c’est une manipulation de certaines autorités pour chercher à opposer les musulmans aux catholiques du pays. Et je le regrette! L’Islam est une région de paix, et toute action contraire à la paix n’est pas de l’islam. »