Islam : Les cérémonies de l’Aïd-Al-Fitr marquées par les divisions à Kinshasa.


La communauté musulmane congolaise a célébré hier la fin du mois de ramadan partout dans le pays. À l’exception de Kinshasa, où les leaders musulmans affichaient leurs divergences au grand jour, les célébrations se sont déroulées dans l’unité sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

zaidi-ngongo-aid2


Comme annoncé, Shaykh Zaidi Ngongo, suivi par une bonne partie des imams de Kinshasa, a dirigé la prière de l’Aïd au jardin botanique. Face à lui, un nombre record de fidèles pour cet espace traditionnellement utilisé par la Corporation des Imams les jours de l’Aïd, autre structure en conflit avec la COMICO. De son côté, Shaykh Ali Mwinyi officiait comme à son habitude sur l’esplanade du stade des martyrs, là aussi face à une forte affluence. C’est donc en ordre dispersé que les musulmans de Kinshasa ont fêté la fin d’un mois de ramadan marqué par les divisions entre les imams de la capitale qui se sont ralliés à l’ancien président du Conseil Théologal National et le comité directeur de la Communauté Islamique en RD Congo.

Ailleurs dans le pays, les célébrations se sont voulues unitaires, comme en attestent les images ci-dessous.