Actu – Kinshasa : Shaykh Zaidu Ngongo et Shaykh Ali Mwinyi scellent la réconciliation de la Oumma en RDC !

Au terme d’âpres négociations menées tout au long de la semaine, les deux leaders de la communauté musulmane en République Démocratique du Congo ont signé un accord entre leurs deux factions, un geste de paix et d’unité inédit dans l’Histoire de l’islam au Congo.

whatsapp-image-2019-07-20-at-22-58-18

 


Beaucoup n’y croyaient plus. Empêtrés depuis près de deux ans dans de vifs conflits d’intérêts, les musulmans de Kinshasa ont vu tout au long de la semaine les deux camps opposés (Shaykh Ali Mwinyi/ Shaykh Zaidu Ngongo) se rapprocher, entamer le dialogue, puis sceller un accord historique pour la communauté musulmane congolaise.

Menées dans le plus grand secret en fin de semaine dernière, sous la houlette de l’imam Kapuluta, qui endossait le rôle de médiateur dans ce dossier, les discussions ont abouti à la signature d’un « protocole d’accord » qui a surpris l’ensemble des musulmans kinois lorsqu’il a été rendu public lundi. Alors que le mandat de Shaykh Ali Mwinyi à la tête de la Communauté Islamique en RD Congo aurait dû prendre fin en février 2019, celui-ci avait été prolongé suite à la tenue d’une assemblée extraordinaire du comité directeur de la COMICO à la fin de l’année 2018, attisant encore plus l’hostilité des imams proches de Shaykh Zaidu Ngongo. Proclamé mufti par ses pairs du Conseil Théologal National, entité contestataire de l’autorité de Shaykh Ali Mwinyi, l’imam originaire du Kwilu et ses nombreux partisans demandaient la démission immédiate de l’imam représentant légal et occupaient depuis plusieurs mois le siège de la COMICO à Kinshasa.

Alors que les tensions étaient au maximum et que la police est déjà intervenue plusieurs fois, parfois de manière violente, pour tenter de déloger les partisans de Zaidu Ngongo du siège de la COMICO, le texte signé cette semaine a offert une sortie de crise aussi inattendue qu’inespéré, en des termes que nous portons à votre connaissance à travers le texte original de l’accord :

whatsapp-image-2019-07-20-at-23-13-06-1 whatsapp-image-2019-07-20-at-23-13-06-2 whatsapp-image-2019-07-20-at-23-13-06-3


Validant définitivement cet accord, toutes les parties, soit le comité directeur de la COMICO, le Conseil Théologal National ainsi que la Corporation des Sheikhs et Imams de Mosquées, s’est retrouvée le jeudi 18 juillet au siège de la COMICO pour une cérémonie religieuse consacrée à la demande de pardon et de repentir pour les torts causées à la communauté musulmane congolaise. S’en sont suivies félicitations et accolades entre les anciens adversaires, qui se sont jurés de collaborer dès à présent main dans la main pour l’intérêt général : celui de tous les musulmans de la République Démocratique du Congo.