Actu – Beni : Les FARDC assurent que les ADF recrutent dans les mosquées de Beni.

Les FARDC ont acquis la certitude que les terroristes des Allied Democratic Forces (ADF) participaient au travail de radicalisation et de recrutement de musulmans congolais fréquentant les mosquées de Beni (Nord-Kivu).

FARDC ADF


Depuis plusieurs années déjà, des informations font état d’un enrôlement de nouvelles recrues au sein de jeunes musulmans congolais originaires de Beni et Butembo. Alors que la rébellion des ADF est principalement composée de combattants étrangers, les FARDC ont de nouveau confirmé aujourd’hui que des ressortissants congolais avaient bien pris les armes contre leur propre pays; un état des lieux dressé alors que le Général de brigade, Jacques Nduru  Ichaligonza vient de prendre le commandement de l’opération Sukola1 en lieu et place du général-major Marcel Mbangu Mashita

« Effectivement, il y a des Ougandais. Ils utilisent aussi les natifs de cette contrée qui sont très nombreux parmi eux. Il y a aussi ceux qui viennent de très loin : du Mozambique, du Kenya, de la Somalie, on a des preuves. Même ici, dans la ville (Beni), on a localisé des mosquées qui sont là pour le travail de la radicalisation », a ainsi assuré le Général Sylvain Ekenge, porte-parole adjoint des FARDC, dans des propos rapportés par Actualite.cd. On connaît ces mosquées-là. Ce sont de vrais terroristes. Ils sont en train de quitter l’aspect groupes armés pour devenir des terroristes puisqu’il y a même des étrangers, on sait qu’ils sont là ».