Coronavirus – Etat d’urgence : Face à l’épidémie, les imams appellent à l’union sacrée.

Le président Félix Tshisekedi a décrété ce mardi 24 mars l’état d’urgence sanitaire pour faire face à l’épidémie de coronavirus en République démocratique du Congo. Déjà au soutien des premières mesures annoncées par le chef de l’Etat dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, les imams multiplient les interventions à travers le pays pour faire respecter le confinement et les gestes-barrières prônés la Présidence et le Ministère de la Santé.

Le Chef de l’État S.E.M Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a décrété par ordonnance ce mardi 24 mars 2020 l’état…

Posted by Présidence RDC on Tuesday, March 24, 2020



Sur les réseaux sociaux, ou beaucoup sont actifs, imams et leaders religieux constatent le succès des mesures prises par le gouvernement auprès des fidèles musulmans congolais. Même les fermetures de mosquées, où la prière est considérée comme obligatoire pour tout homme musulman, ont été acceptées et soutenues par des fidèles bien conscients du danger du coronavirus. Pourtant, plusieurs imams influents du pays multiplient les interventions en ligne pour saluer le bien-fondé des décisions prises par Félix Tshisekedi et encourager les musulmans à les respecter scrupuleusement. Il y a quelques jours, ça n’est autre que Moussa Mondo, vice-ministre des hydrocarbures et imam de son état, qui s’est livré à une campagne de sensibilisation largement relayée au sein de la communauté musulmane. Hier, c’est un autre personnage emblématique qui est a lancé un appel télévisé à la prise au sérieux de la pandémie du coronavirus en la personne de l’imam Abdallah Mangala. Imam représentant légal de la Communauté Islamique en RD Congo (COMICO) de 2004 à 2014 élevé au rang d’autorité morale de la communauté musulmane congolaise, celui qui est en passe reprendre du service dans la gestion des affaires de la communauté a appelé sur les ondes de la RTNC à l’unité nationale face à la menace.

Le même message de respect des recommandations données par les autorités a été diffusé par Sheikh Swaleh, de Kindu, dans le Maniema, ainsi que d’autres imams soucieux d’afficher leur soutien aux décisions gouvernementales, mais aussi et surtout un respect strict des mesures-barrières de la part de la communauté musulmane, dont le culte, qui s’observe de manière collective, donne lieu à une proximité bannie dans le contexte actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Social profiles