rwanda mosque

Alors que le dernier recensement de 2012 évaluait à 2 millions le nombre de rwandais de confession musulmane, l’islam n’a cessé de progresser dans le pays aux mille collines, à une vitesse affolante.

A peine relevés de la guerre civile qui aura bouleversé le monde entier en 1994, les rwandais ont su construire leur réconciliation nationale autour du dialogue, d’un patriotisme retrouvé, mais aussi grâce à leur spiritualité.

Salués pour avoir sauvé et parfois permis à des Tutsis de se cacher dans les mosquées pendant le génocide, les musulmans du Rwanda continuent de voir leurs compatriotes venir grossir leurs rangs, toutes ethnies confondues.

Cet été, les prédicateurs, très actifs à Kigali, ont profité du mois de Ramadan pour organiser des débats publics, au cours desquels de nombreux chrétiens ont abandonné leur religion pour se convertir à l’islam.

A la manière de ce qui se fait également en République Démocratique du Congo, le dialogue inter-religieux au Rwanda a généralement lieu dans la bonne humeur, le respect, et se veut constructif pour le vivre ensemble entre les communautés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *