Attentats Tunis

L’état d’urgence a été décrété ce soir en Tunisie, après qu’un attentat ait été commis cet après-midi à Tunis contre un bus transportant des membres de la sécurité présidentielle. Au moins 12 personnes ont perdu la vie.

Tunis a été frappée cet après-midi par un attentat perpétré en plein coeur de la ville contre un bus transportant une unité d’élite de la garde présidentielle tunisienne. Selon un bilan provisoire, l’explosion a fait 12 morts.

« L’explosion d’un bus de la garde présidentielle avenue Mohammed V a fait des morts et des blessés parmi les agents », a indiqué un représentant du ministère de l’intérieur tunisien, dans des propos rapportés par Jeune Afrique.

Pour l’heure, rien n’indique si l’explosion est due à une bombe ou à l’acte d’un kamikaze.

Alors qu’un premier bilan faisait état de plus de 15 morts, ce seraient finalement 12 personnes, peut-être tous des agents présents dans le bus, qui auraient perdu la vie, alors que 17 blesséss ont également à déplorer.

Sur Twitter, Firas Guefrech, le conseiller du président tunisien, Béji Saïd Essebsi a immédiatement réagit à l’attaque, diffusant notamment des photos du président rendant visite aux agents blessés.

Si aucune revendication n’a été émise ce soir, les regards se tournent d’ores et déjà vers Daesh, qui a la Tunisie dans sa ligne de mire depuis plusieurs mois déjà.

L’état d’urgence et un couvre-feu pour le Grand Tunis ont été décrétés par la présidence de la république tunisienne. C’est le troisième attentat qui frappe le pays en 8 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *