Inondations à Ndjili

Les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps à Kinshasa ont entraîné d’impressionnantes inondations dans plusieurs communes après que la rivière soit sortie de son lit.

Trente et une personnes sont mortes suite aux inondations provoquées par les pluies torrentielles successives sur la capitale depuis trois semaines. « Nous avons enregistré 31 décès provoqués par l’écroulement des maisons, a expliqué à Jeune Afrique Emmanuel Akweti, le ministre de l’intérieur de la ville-province de KinshasaDu fait des fortes précipitations près de 20 000 familles se retrouvent sans abri. En moins de trois semaines, il est tombé 450 mm d’eau sur la capitale, soit près du tiers des précipitations annuelles moyennes. Nous sommes convaincus que ces pluies inhabituelles ont une relation avec le changement climatique. »

Inondations Ndjili 2 Inondations à Ndjili 3

Dans la capitale de la République Démocratique du Congo, les inondations sont fréquentes pendant la saison des pluies, qui dure d’octobre à mai, et sont la plupart du temps le fait d’infrastructures urbaines défaillantes, voire inexistantes dans certaines communes, au grand dam de Kinois résignés et désabusés, et privés d’eau potable jusqu’à la fin de la semaine.

Appelés à témoigner sur certains médias locaux, les Kinois ont dénoncé la responsabilité des entreprises chinoises chargées des travaux d’urbanisation de la ville et accusée de bâcler leur travail. Alors que les inondations sont récurrentes depuis plus de vingt ans, nombreux sont les habitants qui pointent également la responsabilité des autorités locales et du gouvernement de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *