RD Congo – Islam : Vaste campagne « anti-Noël » dans les mosquées congolaises.

Mosquée As-Salam dans la commune de Kamalondo (Lubumbashi)
Mosquée As-Salam dans la commune de Kamalondo (Lubumbashi)

A l’approche de la fête de Noël, les imams de la RDC multiplient les interventions sur l’interdiction pour les musulmans de participer aux festivités chrétiennes.

En République Démocratique du Congo, la proximité entre les communautés chrétiennes et musulmanes est telle qu’au sein d’une même famille, on trouve souvent des personnes appartenant à l’une ou l’autre confession. Cette mixité, mais aussi le partage des us et coutumes entre tous les congolais, expose les musulmans à la célébration des événements religieux et populaires comme la fête de Noël.

Comme en Occident, Noël revêt aujourd’hui en RDC une forme de plus en plus commerciale et mercantile que religieuse, cependant, cette fête garde encore toute sa sacralité chrétienne en RDC où elle n’est célébrée qu’à travers un regard purement religieux sur l’événement qu’elle est sensée commémorer, à savoir la naissance du Christ.

C’est donc en cela que les imams congolais, depuis une semaine maintenant, enchaînent les sermons et les prises de position contre la célébration par les musulmans d’une fête chrétienne, qui se doit de rester chrétienne. Lors de la prière du vendredi dernier, l’imam Daouda Bokungu, dans sa mosquée Al-Aqsa à Matete (Kinshasa), a ainsi centré son discours sur ces festivités de Noël à éviter,  imité en cela par de nombreux religieux musulmans à travers tout le pays.

Ce message, ferme, trouve cependant un écho très largement favorable auprès de fidèles qui s’accordent sur le fait que les musulmans se doivent de se consacrer aux seules fêtes islamiques, auxquelles les autres confessions ne participent d’ailleurs pas, de la même manière que les chrétiens célèbrent les fêtes liées à leur culte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *