Plagiat Radio Okapi

Similitudes troublantes entre un article publié hier soir sur le site de Radio Okapi et notre hommage au Colonel Mamadou Ndala posté 20 heures plus tôt sur notre média.

La célèbre radio congolaise nous avait habitué à mieux, à plus de professionnalisme et d’honnêteté intellectuelle. Il faut croire qu’elle a décidé de faire fi de ces valeurs quand, hier soir, l’un de ses rédacteurs publiait un article sur les deux ans de la mort du Colonel Mamadou Ndala. En cause ? Un papier profondément inspiré, voire à certains endroits tout bonnement cloné, de notre article qui circulait sur le web depuis plusieurs heures déjà.

En effet, en conclusion de notre exposé publié le 2 janvier 2016 à 00h02, nous écrivions : Aujourd’hui, aucun congolais n’a oublié l’héroïsme du Colonel, personne n’a oublié le son de sa voix se déchirant en promettant de traquer l’ennemi « jusque sous terre, jusque sous les eaux ».

DKM citation Mamadou Ndala

Une description qui a visiblement beaucoup plu du côté de Radio Okapi, comme en témoigne la copie conforme de notre propos, publiée hier à 20h14 : Aucun Congolais n’a oublié l’héroïsme de cet officier. Personne n’a oublié le son de sa voix déchirante, qui promettait de traquer l’ennemi « jusque sous terre, jusque sous les eaux ». A noter au passage que le Colonel Mamadou Ndala est étrangement rétrogradé au rang de simple « officier ».

Citation Mamadou Ndala Radio Okapi

Mais le média soutenu par l’ONU ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a décidé de faire plus fort en se réappropriant le commentaire d’un internaute déposé sur notre site, soudainement transformé en témoignage recueilli auprès d’un « jeune de Nyiragongo ».

Voici le commentaire déposé le 2 janvier au matin (08h30) sur notre site : « J’ai bcp aimé le travail de terrain de notre feu colonel Mamadou Ndala, celui ki a exposé les capacités des fardc. Mais helas le heros partira ds circonstances obscures: paix à ton âme! »

DKM Commentaire

Au soir, ce même commentaire devenait donc pour Radio Okapi le témoignage d’un « jeune de Nyiragongo », que la radio s’est bien gardée de dire si elle l’avait recueilli sur place, ou si elle l’avait dénichée sur un autre site Internet, comme celui de Dunia Kongo Media par exemple.

Radio Okapi Commentaire

 

Diffusé sur Twitter, l’article de Radio Okapi, aussitôt qualifié de plagiat, a suscité de nombreuses réactions de la part de différents internautes congolais, certains allant jusqu’à réclamer des excuses publiques de la part de la radio aussi bien à notre média qu’aux lecteurs floués par ce papier. Pour l’heure, aucun journaliste de la « fréquence de la paix », comme elle aime à se faire appeler, n’a réagit ni pris contact avec nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *