Cheikh Ali Mwinyi, représentant légal de la communauté islamique du Congo (COMICO)
Cheikh Ali Mwinyi, représentant légal de la communauté islamique du Congo (COMICO)

Dans un entretien passé inaperçu en RDC, et accordé à l’été 2015 au média koweïtien Al-Jaridah, Cheikh Ali Mwinyi évoquait les origines et la situation actuelle des musulmans du Congo.

Le représentant légal de la communauté islamique du Congo (COMICO) a tout d’abord rappelé un fait historique connu de tous, en retraçant les origines de la présence musulmane en République Démocratique du Congo.

« L’islam s’est répandu par le biais des caravaniers arabes qui ont parcouru le territoire du Congo Démocratique à des fins commerciales au XIXème siècle, a expliqué le mufti. Certains d’entre eux se sont établis dans la région (Est, ndlr) et ont tissé des liens avec les autochtones africains. Par leur morale découlant des enseignements de l’islam, ils ont permis à cette religion de se répandre. »

Interrogé sur la situation actuelle de la minorité musulmane en RDC, environ 15% de la population, Cheikh Ali Mwinyi a assuré que celle-ci vivait en parfaite harmonie avec les congolais d’obédience chrétienne, largement majoritaires au Congo.

« La situation des musulmans est bonne et satisfaisante. Ils accomplissent leurs prières, font le jeûne et donnent l’aumône, et ils ont la liberté de pratiquer leur culte. Les musulmans ne rencontrent aucune difficulté pour exercer leurs rites en RDC »,  a assuré le leader des musulmans du Congo, avant d’insister : « Nous vivons dans la concorde et la bonne entente avec la majorité chrétienne du pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *