Ouganda Musulmans

Des musulmans ont manifesté hier à Kampala, en Ouganda, pour demander la libération de plusieurs des leurs, incarcérés dans le cadre de la série d’assassinats de religieux musulmans entre 2012 et 2015.

Un groupe réunissant des membres de la communauté musulmane locale, ainsi que des proches des personnes incarcérées, a manifesté hier dans la capitale ougandaise en demandant d’être reçu par le Président de la République, Yoweri Museveni. Suite à la vague d’assassinats de leaders musulmans qui a eu lieu entre 2012 et 2015, la police a procédé à plusieurs arrestations au sein de la minorité religieuse, et les présumés coupables ont été jetés en prison sans même être jugés. Pour les manifestants, au moins 14 des personnes prisonnières sont innocentes.

« Lorsque nous en avons eu l’opportunité, nous avons décidé de venir protester contre le système judiciaire de ce pays » a expliqué Nyende Ayub, le porte parole des manifestants, au média Anadolu Agency. Nous ne croyons pas que ces personnes soient coupables du crime dont on les accuse. Nous avons été à la cour de justice afin de demander des preuves liant ces hommes à de tels crimes, mais on a été incapable de nous en fournir. »

Depuis 2012, ce sont 12 religieux musulmans qui ont été assassinés à travers l’Ouganda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *