Hassan Kandolo 3
Hassan Kandolo, président de l’AJEMESCO

.

Présent auprès des associations des femmes musulmanes de Kisangani, le président de l’AJEMESCO, Hassan Kandolo, a encouragé ces dernières à œuvrer dans un esprit d’unité pour l’intérêt de toutes les congolaises.

Longtemps en campagne dans les zones reculées de l’ex-Province Orientale, le coordinateur national de l’association des jeunes musulmans pour l’éducation et le bien-être social en République Démocratique du Congo (AJEMESCO) a fait son retour à Kisangani, y reprenant aussitôt ses activités de prédication.

Invité à participer à une assemblée de plusieurs associations de femmes musulmanes, Hassan Kandolo en a profité pour « soutenir et accompagner les activités des mamans musulmanes, et les exhorter à ne pas se diviser et à se cramponner toutes ensemble au câble d’Allah. »

Fortement impliquée dans la prédication islamique, mais aussi dans la formation des nouveaux convertis à l’islam, l’AJEMESCO a toujours porté une attention toute particulière à la communauté féminine de la Tshopo, qu’elle accompagne dans ses projets et ses initiatives depuis plusieurs années déjà.

Comme dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo depuis ces derniers mois, les prédicateurs et les leaders musulmans concentrent leurs discours sur le thème de l’unité, non seulement au sein de la communauté musulmane, mais surtout au sein de la société congolaise. En effet, le contexte politique tendu continue à faire craindre de fortes scissions au sein de la population.

.

Kisangani4 Kisangani3 Kisangani2 Kisangani1

.

Dunia-Kongo-Muslima

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *