Shaykh Abdallah Bankita et le Dr AbdoulMadjid Kasogbia, en 1999 sur le plateau de l'émission Kratos (Congo-Brazza)
Shaykh Abdallah Bankita et le Dr AbdoulMadjid Kasogbia, en 1999 sur le plateau de l’émission Kratos (Congo-Brazza)

 

L’ouverture du centre de formation en religions comparées annoncée par l’Imam Abdallâh Bankita il y a plus d’un mois pourrait avoir lieu dans les toutes prochaines semaines.

C’est que les activités actuelles des deux instigateurs du projet, le Docteur AbdoulMadjid Kasogbia et l’Imam Abdallâh Bankita, ne permettent pas pour le moment d’apporter la touche finale à l’initiative. Après une longue tournée en Afrique de l’Ouest, le Docteur AbdoulMadjid a aussitôt répondu aux nombreuses sollicitations des musulmans de Kinshasa, reprenant dès son retour ses efforts de prédication islamique dans la capitale congolaise. Quant à l’Imam Abdallâh Bankita, il a récemment participé aux séances de travail mises en place par le CONERELA, en collaboration avec le Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida (PNMLS), et il prépare actuellement une grande campagne de prédication populaire dans l’enceinte de la Mosquée de Citas à Barumbu.

Les deux hommes ont prévu de se retrouver prochainement pour finaliser le programme qui sera appliqué et proposé aux inscrits.

En République Démocratique du Congo, il existe une véritable culture du dialogue confessionnel et du débat inter-religieux, qui s’est généralisée notamment sous l’impulsion du Docteur AbdoulMadjid et de l’Imam Abdallah Bankita.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *