Mak Hazukay, porte-parole de l'opération Sukola 1
Mak Hazukay, porte-parole de l’opération Sukola 1

Secoués par le rapport de l’ONU impliquant le Général Akili Mundos dans les massacres de civils à Beni, les FARDC tentent de se concentrer sur le terrain, où ils continuent à traquer les ADF.

Mais l’armée congolaise inquiète désormais bon nombre de ceux qu’elle est sensée protéger, et les accusations de complicité de certains de ses éléments avec l’ennemi embarrassent jusque dans ses rangs. Sollicité par nos soins, Mak Hazukay, porte-parole de l’opération Sukola 1, n’a pas souhaité commenter les révélations sur le Général Mundos.

« Je suis porte-parole de Sukola 1 et pas de la 31ème brigade du Général Mundos », s’est-il contenté de nous répondre.

Dans un rapport remis à l’ONU la semaine dernière par un groupe d’experts, le Général Akili Mundos était cité pour avoir recruté, armé et financé des éléments des ADF, les incitant à organiser des tueries sur les populations de Beni. À ce jour, aucune autorité congolaise, ni militaire, ni politique, n’a réagit officiellement à cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *