katumbi moise

Entendu depuis deux semaines par le parquet général près la Cour d’appel de Lubumbashi, Moïse Katumbi a été inculpé aujourd’hui du chef de recrutement de mercenaires, et un mandat d’arrêt provisoire a été émis contre lui.

Actuellement hospitalisé suite aux troubles qui ont éclaté en marge de sa dernière audience au palais de justice de Lubumbashi, le candidat à l’élection présidentielle congolaise a toujours clamé son innocence, soupçonnant un complot du pouvoir pour l’écarter de l’échéance électorale suprême.

Principal opposant d’un Joseph Kabila dont tous les signes tendent à démontrer qu’il se maintiendra à la tête de l’Etat au-delà de son mandat, Moïse Katumbi bénéficie d’un large soutien auprès d’une rue lushoise qui ne devrait pas manquer de réagir aux derniers développements de l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *