Awashango

Le commandant de la police du Nord-Kivu, Vital Awashango, s’est dit satisfait d’avoir maîtrisé les tentatives de manifestations qui ont secoué la province tout au long de la journée d’hier.

Sur le site Internet de l’administration du Nord-Kivu, le patron des forces de police de la province se félicite d’avoir contenu les manifestants à Goma, tout en précisant que « la situation est sous contrôle sur l’ensemble de la Province ».

« La plupart des habitants ayant préféré rester à la maison, nombreux ayant suivi l’appel du Président de la communauté Nande qui s’est joint au Gouverneur de la Province  Julien Paluku pour qui le deuil d’un être cher ne se manifeste jamais dans la rue plutôt par le recueillement à travers la prière, peut-on ainsi lire sur le portail de la province du Nord-Kivu. La veille, dans un point de presse, le Gouverneur de le Province du Nord-Kivu avait appuyé l’interdiction de la marche par les Maires de Beni, Butembo et Goma. »

À noter que les autorités provinciales n’évoquent nulle part sur leur site, ni la policière tuée à Goma, ni le bilan des civils tués, blessés ou arrêtés sur l’ensemble de la province.

Interdite par le gouverneur Julien Paluku dans tout le Nord-Kivu, la marche pacifique prévue hier s’est transformée en face à face entre policiers et manifestants à Goma et Butembo, alors qu’à Beni, le déploiement massif des forces de l’ordre a eu raison des intentions des manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *