CoverRamadan-DKM

Nous y sommes. L’espace d’un mois, un quart de la population mondiale va se réunir autour du jeûne, de la prière, des lectures du Coran et de la méditation. Poussés à souder encore plus fermement nos liens de fraternité, à compatir aux peines de l’autre et à soulager ses souffrances, nous, musulmans de la République Démocratique du Congo, n’aurons d’abord de prières que pour Beni. Une partie de nous, de ce que nous sommes, de ce qui fait notre identité et notre fierté, est bafouée et ruinée, mise à feu et à sang sous les yeux d’un monde indifférent, quand il n’est pas complice du drame de nos frères et sœurs, nos mères et nos enfants. Le Kivu, Nord comme Sud. Le joyau de la RDC. Ses forêts et ses chaînes de montagnes, ses volcans et ses espèces qui s’éteignent, son swahili chantant et souriant, ses minerais, mais aussi son amour de la coexistence ethnique et confessionnelle. Voilà ce que les ennemis du Congo ne nous arracheront jamais. ADF, FDLR, M23 régénéré, groupes rebelles sponsorisés en haut-lieu, ou qui qu’ils soient parmi les hordes armées téléguidées depuis l’étranger, nous prierons sans relâche pour la mise en échec de leurs manigances ainsi que de tous ceux qui sont impliqués d’une manière ou d’une autre dans le malheur de nos frères de Beni, qui est en réalité le drame d’absolument tous les congolais. C’est nous qu’ils kidnappent, notre chair qu’ils pénètrent à la machette jusqu’aux os, c’est nous qu’ils violent, nos maisons qu’ils nous forcent à abandonner, nous, plus de 70 millions d’âmes unies face à la terreur, sommes Beni, nous sommes Lubero, Masisi et Walikale.

Face à l’injustice, notre Prophète Muhammed s’est toujours dressé, et aux côtés de l’opprimé, il s’est constamment tenu. Nourrir l’orphelin, assister le pauvre, prendre la défense du faible, sont autant de notions islamiques qui nous guideront à travers tout ce mois à consacrer nos efforts spirituels au règlement de ce conflit épuisant et traumatisant à l’Est de notre pays. La prière, telle est notre meilleure arme en ce Ramadan, mais également notre meilleur soutien à ceux qui, souvent décriés et tellement peu considérés, sont engagés au front, faisant face à l’ennemi et à la réalité de la menace avec l’espoir d’offrir aux générations futures un Congo en paix et en sécurité. De nos forces armées, surgira peut-être le nouveau Mamadou, nous l’attendons, un nouveau phare pour la nation. L’occasion pour nous de nous rappeler que l’une des personnalités congolaises les plus adulées et aimées de ces dernières années en RDC était bel et bien un musulman. Car oui, nous vivons ensemble, nos souffrons ensemble, et nous prions tous pour que le chef de l’Etat prenne ses responsabilités en mettant fin aux doutes et à l’agitation dans le pays afin de nous garantir une fin d’année sans crispations ni bain de sang.

Beni, le Nord-Kivu, mais aussi toute la République Démocratique du Congo. En ce mois béni, nous nourrissons l’espoir de voir ce magnifique pays, peuplé par de formidables forces vives, se relever, s’éveiller, et occuper la place qui lui revient sur la scène africaine et internationale. La corruption, la misère extrême, le manque d’accès aux soins et parfois encore à l’eau potable, l’injustice sociale, la restriction des libertés, la RDC doit en finir avec une multitude de problématiques archaïques pour retrouver enfin la lumière. Ces prières et invocations en faveur de notre pays ne nous feront pas oublier les situations tout aussi alarmantes de nos voisins du Burundi, nos frères du Nigeria et de Somalie, celles et ceux qui meurent en mer après voir espéré construire une vie meilleure, nos coreligionnaires de Syrie, d’Irak et de Birmanie, avec une pensée toujours particulière pour nos frères et sœurs de Jérusalem et des territoires occupés en Palestine.

Mois du succès, des bienfaits et des victoires, ce Ramadan 2016 est une occasion unique à saisir pour chercher dans la spiritualité ce qu’aucune autorité terrestre n’est en mesure de nous offrir. L’apaisement, la sécurité, la paix, la sérénité, relèvent sans aucun doute du pouvoir d’Allâh, et nous Lui demandons de faire descendre de Sa miséricorde sur les populations du territoire de Beni, du Nord-Kivu, ainsi que sur toute la République Démocratique du Congo. C’est ainsi qu’emplis d’espoir en dépit du marasme actuel, nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos familles et vos proches, un excellent mois de jeûne, accepté et béni, dans la convivialité, le recueillement et la paix.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun de vous ne sera croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui même ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°13 et Mouslim dans son Sahih n°45)

.

Dunia Kongo Media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *