MONUSCOClip

La MONUSCO a offert hier 50 paratonnerres, installés dans des écoles de la ville d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu).

Mal perçue par une frange de la population dans le Nord-Kivu pour son incapacité à pacifier la région, la Mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo (MONUSCO) a pris en charge hier l’installation de 50 paratonnerres dans des écoles d’Oïcha, en territoire de Beni. Si Amisi Kalonda, l’administrateur du territoire de Beni, a salué la démarche en demandant en plus l’installation de panneaux solaires pour faciliter l’alimentation en énergie des radios locales, le cadeau de la MONUSCO a été accueilli plus fraîchement par la population.

« Ça ne fait pas partie de leur mission en RDC. Est-ce que les ADF lancent de la foudre aux populations de Beni ? » s’est interrogé ironiquement un habitant d’Oïcha. « Ce n’est pas leur mission, ils nous distraient » a pour sa part déclaré un autre témoin.

Sur le terrain, des activistes de Butembo ont lancé un ultimatum symbolique à la MONUSCO en lui intimant l’ordre de sécuriser le territoire de Beni avant le 30 juin sous peine d’être chassée par la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *