Mosquée Al Wahdat 1

Hier, plusieurs dizaines d’enfants étaient conviés à la mosquée Al-Wahdat Al-Islamiyyat à Kinshasa pour le repas de la rupture du jeûne.

Au 17ème jour du mois de ramadan, les habitudes ne changent pas dans les mosquées de la capitale congolaise. Financés intégralement par le monde associatif, comme l’ASBL Al-Ma’oun qui contribue grandement à l’approvisionnement de vivres à Kinshasa, ces repas rythment le quotidien des musulmans en cette période de jeûne et donnent l’occasion à des personnes de toutes conditions de se réunir au sein des mosquées.

Hier, à la mosquée Al-Wahdat Al-Islamiyyat du camps Luka à Mont Ngaliema (Kinshasa), c’est la présence importante d’enfants qui a alerté, peut-être des orphelins, comme en témoignent les photos mises en ligne par l’association belge Al-Ma’oun. Dans la capitale de la RDC, les organisations islamiques à vocation humanitaire, comme l’AACRD Congo, profitent du mois de ramadan pour prendre en charge les enfants des rues et les orphelins en leur offrant des vêtements et un toit, un cursus scolaire et une éducation islamique. C’est d’ailleurs après une conférence tenue par cette association islamique congolaise que le jeûne a été rompu, en la présence de Shaykh Youssouf Djibondo, président de l’AACRD Congo.

Wahdat1Wahdat2Wahdat3

Mosquée Al Wahdat 4 Mosquée Al Wahdat 3 Mosquée Al Wahdat 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *