Evariste Boshab, ministre de l'Intérieur de la RDC.
Evariste Boshab, ministre de l’Intérieur de la RDC.

Evariste Boshab, le ministre de l’intérieur de la République Démocratique du Congo, a commenté aujourd’hui l’attaque qui a eu lieu hier soir à Nice, faisant 84 morts et plusieurs centaines de blessés.

Assistant au feu d’artifice du 14 juillet hier soir sur la promenade des Anglais à Nice, des milliers de personnes ont été fauchées par le chauffeur d’un camion qui s’est lancé à pleine vitesse dans la foule avant d’être abattu par la police. Dans le concert de réactions de solidarité et de condamnations internationales, le ministre de l’intérieur de la RDC a quelque peu dénoté en établissant un rapprochement entre cet acte, qualifié de terroriste, en France, et le quotidien des congolais dans le Nord-Kivu, notamment à Beni.

« Le terrorisme, cette nouvelle barbarie aveugle, a transformé la fête en horreur à Nice. Nous Congolais sommes victimes du terrorisme chaque jour à Beni et à Butembo », a ainsi commenté le ministre sur son compte Facebook.

Autre personnalité politique congolaise à avoir réagit aux événements de Nice, Aubin Minaku, le président de l’Assemblée Nationale : « La folie meurtrière ne cessera pas de si tôt ; cependant elle ne vaincra ni l’Humanité,ni la France, a-t-il publié sur TwitterQue tous les citoyens du monde s’unissent davantage pour vaincre une fois pour toute le terrorisme et sa racine obscurantiste. »

Quant à Atoki Ileka, l’ambassadeur de la République Démocratique du Congo en France, il a indiqué suivre de près la situation des congolais résidant dans la région Provence-Alpes Côte d’Azur, afin d’établir si des ressortissants de la RDC figuraient parmi les victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *