Nord-Kivu

Le village de Kibirizi est le théâtre de vives tensions communautaires entre Hutus et Nande depuis ce week-end. Les affrontements, qui impliqueraient des éléments FDLR, ont fait 10 morts jusqu’à présent.

Suite au meurtre d’un membre de la communauté Hutu ce week-end, des hommes armés, que les témoins ont décrit comme des FDLR assistés d’autres groupes de combattants, ont fait une incursion la nuit dernière dans Kibirizi pour s’en prendre à plusieurs familles de la communauté Nande, tuant notamment six personnes par balles. En représailles les Nande se sont lancés dans une nouvelle expédition punitive, meurtrière pour trois Hutus.

Engagés sur le front dans le territoire de Beni, les FARDC n’ont pu empêcher ces affrontements venus embraser un peu plus une région déjà soumise à une situation sécuritaire chaotique. Alors que de nombreux habitants tentent de fuir Kibirizi, des enlèvements ont été signalés aujourd’hui sur des personnes en fuite, semant un peu plus la panique auprès des populations coincées dans le village.

Pour l’heure, l’armée congolaise, qui a un peu plus marqué sa présence sur les lieux, tente d’éviter des représailles en série qui plongeraient la localité dans une guerre communautaire sans fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *