Oïcha

Une attaque des ADF à Tenambo-Mamiki, près d’Oïcha, a été repoussée par l’armée congolaise et la MONUSCO hier soir.

Pris en chasse par les FARDC après avoir incendié deux véhicules et une maison, deux éléments d’un groupe d’hommes armés présenté comme des ADF, ont été tués par les militaires congolais. Les affrontements ont coûté la vie à deux civils, deux militaires, et blessé un soldat de la MONUSCO.

« Nous avons enregistré deux pertes du côte civil, deux camions ont été brûlés, trois assaillants tués, trois autres capturés, deux armes de type AK47 récupérées, a déclaré le général Marcel Mabangu. Du côté FARDC, nous avons aussi perdu deux de nos vaillants militaires. Il y a un élément du contingent malawite qui a été blessé lors de cette attaque. »

Les combats ont entraîné la fuite d’une partie de la population de Mamiki, qui a afflué à Oïcha, mais l’armée affirme avoir récupérer les biens des habitants pillés par les combattants, tout en assurant que la situation est désormais sous contrôle.

déplacés à Oicha 1 déplacés à Oicha 2

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *