Hassan Kandolo (au centre), président-coordinateur de l'AJEMESCO
Hassan Kandolo (au centre), président-coordinateur de l’AJEMESCO

À la fin de cette semaine, Hassan Kandolo va entamer un périple à l’Est de la République Démocratique du Congo, jusqu’à Kigali, de l’autre côté de la frontière, avant de revenir engager des travaux de développement au sein de la communauté musulmane de Kindu, dans le Maniema.

Le président de l’AJEMESCO a prévu de quitter Kisangani (Tshopo) dimanche pour se rendre au Rwanda, où il évoquera la santé économique de l’association qu’il dirige auprès de son collaborateur, qui est également son cousin, chargé des questions financières au sein de la structure. Mais cette escale par Kigali ne constitue en réalité qu’une étape dans le voyage de Hassan Kandolo, qui devrait ensuite poursuivre sa visite auprès des musulmans de Goma (Nord-Kivu) avant de se rendre dans la ville historique de Kindu, dans la province du Maniema.

Dans cette ville, considérée, au même titre que Kasongo, comme le berceau de l’islam en République Démocratique du Congo, le prédicateur est attendu pour apporter son soutien et son expertise à diverses organisations islamiques locales. Alors que Kindu va bénéficier d’un programme de renforcement de capacité des imams, le président-coordinateur de l’AJEMESCO souhaite également évaluer la situation sur place, prendre la température en vue d’une aide plus appuyée aux institutions islamiques de Kindu, mais aussi de toute la province du Maniema.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *