Lors d’une conférence organisée aujourd’hui par les imams de la région islamique de la Funa (Kinshasa), l’imam Abdallah Mangala s’est exprimé sur la situation à Beni et sur les théories sur le djihadisme international qui frapperait la République Démocratique du Congo.

Organisée à l’initiative de l’imam Himidi Simba, chef de la région islamique de la Funa (Kinshasa), la conférence avait pour thème : « islam, islamisme, djihadisme, fondamentalisme, terrorisme : un amalgame inquiétant ». Heurtés par les rapprochements faits entre les massacres commis par les présumés ADF à Beni et le djihadisme international, les imams de Kinshasa entendaient ainsi continuer à démontrer que l’islam n’était aucunement impliqué dans les crimes à l’Est du Congo. En présence de l’imam représentant légal de la COMICO, Shaykh Ali Mwinyi, plusieurs personnalités musulmanes du district de la Funa se sont succédé pour prendre la parole.

Parmi les interventions remarquées, celle de l’ancien imam numéro 1 de la COMICO, Shaykh Abdallah Mangala, qui a soutenu que « la situation à Beni relève plus de la politique que du djihadisme ». L’imam a ainsi rappelé que dans toute l’Histoire des troubles qui agitent l’Est de la République Démocratique du Congo, les motivations des groupes armés sur place n’avaient jamais été religieuses, mais que des enjeux politiques et territoriaux se cachaient derrière leurs agissements. Il a également soupçonné « les ennemis de l’islam » de cibler et s’attaquer à cette religion partout où elle connaissait une forte progression, comme c’est le cas depuis quelques années à Beni et Butembo. Pour l’imam Abdallah Mangala, ceux qui parlent de djihadisme cherchent à semer un rejet de l’islam et d’en freiner l’essor là où il se manifeste le plus. Il a enfin invité les autorités à prendre leurs responsabilités en éradiquant durablement l’insécurité à Beni sans diviser les populations.

Au cours de cette conférence, les participants et l’assistance ont notamment longuement débattu en consultant et en lisant des ouvrages définissants les termes de terrorisme, d’intégrisme et d’islamisme ainsi que des versets du Coran afin de prouver ces notions étaient étrangères à la religion musulmane.

IMG-20160903-WA0005 IMG-20160903-WA0007 IMG-20160903-WA0009 IMG-20160903-WA0016

IMG-20160903-WA0003 (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *