À l’occasion de la prière du vendredi, l’imam de la mosquée Shaykh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum, de Lingwala (Kinshasa), s’est projeté sur les festivités de l’Aïd à venir et leurs préalables. Résumé.

Shaykh Ali Kitenge a tenu à rappeler aujourd’hui les mérites liés aux dix premiers jours du mois de Dhul-Hijjah, en insistant d’abord sur les bienfaits du jeûne du neuvième jour, celui de ‘Achoura. Dans son discours, l’imam a invité les fidèles à observé ce jeûne, certes surérogatoire, mais vivement recommandé par le Prophète Muhammed (paix et bénédictions d’Allâh sur lui). Évoquant ses mérites, il a indiqué que de leur temps, les Compagnons du Prophète ne manquaient pas cette opportunité et s’encourageaient mutuellement à persévérer dans l’observance de cette Sunna (tradition prophétique). Puis, l’imam a évoqué l’Aïd et le sacrifice du mouton qui la caractérise. Il a ainsi recommandé aux musulmans les plus aisés de se montrer généreux à travers leurs sacrifices en multipliant les dons à destination des populations les plus pauvres. Insistant sur le fait que la plus grande fête de l’islam devait être l’occasion de combattre l’égoïsme, Shaykh Ali Kitenge a fustigé certains comportements individualistes et a vivement invité les fidèles à partager de leur bête sacrifiée avec leurs proches, leurs voisins, leurs collègues, mais aussi avec les plus pauvres et les orphelins.

Confirmant que la prière de l’Aïd se tiendrait lundi 12 septembre au Stade des Martyrs, pour les musulmans de Kinshasa, il a encouragé les fidèles à faire le déplacement en masse et en famille. Comme chaque année, la prière et le sermon de l’Aïd seront dirigés par l’imam représentant légal de la COMICO et diffusés en direct par la RTNC.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *