Absent des célébrations à Kinshasa, l’imam représentant légal de la COMICO, Shaykh Ali Mwinyi, a dirigé la prière de l’Aïd à Goma, dans la province du Nord-Kivu.

Ali Mwinyi a Goma

C’est un signe fort qu’a adressé le chef de l’organe officiel de l’islam congolais aujourd’hui. Pour la fête islamique la plus importante de l’année, c’est auprès des populations meurtries du Nord-Kivu qu’il a choisi de passer les célébrations. Aux côtés du chef de l’entité islamique provinciale, Shaykh Masudi Kadogo, l’imam Ali Mwinyi a prié en faveur des victimes des massacres de Beni en demandant que toute la lumière soit faite sur la situation dramatique que traverse toute la province.

Conscient que certains jeunes musulmans, au même titre que les jeunes chrétiens de la région, peuvent être tentés de rejoindre les différents groupes armés actifs dans la région, Shaykh Ali Mwinyi a sensibilisé contre l’enrôlement de ces milices, craignant que la présence de musulmans au sein de ces groupes puisse être utilisée par certains pour islamiser les conflits.

Par ce déplacement, l’imam représentant légal de la COMICO a également manifesté la réelle solidarité de la communauté musulmane congolaise avec les populations de Beni, Lubero, Rutshuru, Walikale, ainsi que son rejet de la violence et de l’instabilité à l’Est de la République Démocratique du Congo.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *