Les célébrations de l’Aïd revêtaient une tonalité particulière partout en RDC pour cette édition 2016. À travers cette Fête du Sacrifice, la communauté musulmane a tenu à remettre les choses au clair concernant son caractère pacifique, en rappelant qu’elle n’avait jamais menacé la stabilité du pays, et qu’elle ne le ferait jamais. Au micro de Dunia Kongo Media, les imams et érudits que nous avons croisé au Stade des Martyrs (Kinshasa) ont tous fait un rapprochement entre le sens-même de la fête de l’Aïd et le refus de l’effusion du sang des innocents en islam. 

.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *